Histoire

Le Parc National de la Haute Campine a officiellement ouvert ses portes le 23 mars 2006.

Le Limbourg est connu pour être la province la plus verte de Flandre. Et, cerise sur le gâteau, il abrite également le Parc National de la Haute Campine. Un vaste parc naturel dans lequel vous pouvez déambuler des heures durant dans la splendeur de la nature.

Le Parc National de la Haute Campine, dans la province belge du Limbourg, est un parc naturel unique qui assure la gestion et la protection de plus de 5700 ha de forêts et de bruyère. Le parc s'étend sur les communes de Dilsen-Stokkem, Maasmechelen, Zutendaal, Lanaken, Genk et As.

Il constitue le point culminant naturel du Regionaal Landschap Kempen en Maasland, connu pour son réseau cyclable unique.  

Le Parc National de la Haute Campine a officiellement ouvert ses portes le 23 mars 2006. Depuis, le Parc National compte 5 Portes d'accès qui constituent un point de départ pour votre visite.
Dans et aux alentours de ce parc naturel, l'ASBL Regionaal Landschap Kempen en Maasland souhaite développer un tourisme durable et axé sur la nature. Dans ce cadre, la recherche d'un équilibre entre la NATURE, l’ÊTRE HUMAIN et le TOURISME constitue un objectif essentiel.

Histoire
Dès la création, en 1990, de l'ASBL Regionaal Landschap Kempen en Maasland, l'idée de fonder un Parc National en Flandre existait déjà à l'état latent.
 
Après le succès de la campagne ‘Hoge Kempen, Groene Kans’ en 1998, de Regionaal Landschap Kempen en Maasland, cette idée a rapidement fait son chemin.  Le Gouvernement flamand a demandé l'établissement d'un masterplan. Ce dernier traçait les lignes directrices visant à développer le Parc National de la Haute Campine.
 
Fin 2001, ce plan a été transmis par toutes les administrations communales concernées et par l'administration provinciale au Ministre flamand Dua, compétent en la matière.

Suite à la décision du Gouvernement flamand du 19 juillet 2002, le concept a acquis une place officielle dans la politique de reconversion limbourgeoise.
Les Ministres compétents pour l'Environnement et le Tourisme ont été chargés d'utiliser de manière optimale leurs moyens ordinaires pour la réalisation du concept.
La Société limbourgeoise de Développement stratégique (Lisom) s'est vu confier la charge de réserver 28 millions d'euros pour la réalisation de certaines parties du plan.

Depuis mars 2003, l'ASBL Regionaal Landschap Kempen en Maasland a mis en place une cellule spéciale :  le bureau de projet du Parc National de la Haute Campine.  
Le Groupe de pilotage et de projet a été installé au deuxième semestre 2003.

Le 25 janvier 2004, la commune de Maasmechelen, sur l'initiative du Ministre flamand Sannen, a franchi un pas important en laissant plus de 1000 ha de ses propriétés au Parc National par l'intermédiaire d'un contrat de location.

L'ouverture de l’écoveloduct, en présence des Ministres Tavernier et Bossuyt au printemps 2004, était une étape essentielle dans la protection de la faune de la Haute Campine.

En juin 2004, le nouveau logo et la nouvelle marque ont été présentés à la presse, aux politiciens et au public à Genk.

Le 23 mars 2006, le Parc National de la Haute Campine a été officiellement inauguré par le Commissaire européen à l'Environnement Stavros Dimas, en présence de tous les Bourgmestres concernés, du Gouverneur, des membres de la Députation permanente et du Gouvernement flamand et des membres du Parlement européen et flamand.
Depuis ce jour, le Parc National est le lieu de nombreuses promenades à pied et à vélo.